Outils indispensables par Christian Bélanger

Nous avons demandé à Christian Bélanger de nous partager sa liste d’outils indispensables. Christian Bélanger est professeur de graphisme au Cégep Marie-Victorin et membre de la Société des calligraphes depuis 2015.

Voici donc cette liste qui pourra possiblement vous inspirer à essayer de nouveaux produits.

Les outils

Mon encre favorite est le brou de noix parce qu’elle donne de belles textures et de belles variantes de tonalités. Ma plume biseautée préférée est la Brause Bandzug (jumelée au porte-plume Caran d’Ache 114) parce qu’elle est rigide et précise. Pour les grands formats, j’utilise l’automatic pen pour les mêmes raisons. Ma plume pointue chérie est la Nikko G (mariée au porte-plume Hourglass Adjustable Oblique) parce que sa raideur facilite le contrôle.

Hourglass Adjustable Oblique avec plume Nikko G, et Caran D_Ache 01 avec plume Brause. Photo par Christian Bélanger

Je me sers à l’occasion du Pilot Parallel Pen parce qu’il s’agit d’un outil très pratique (j’enseigne d’ailleurs mes ateliers de Fraktur à l’aide de cet outil). J’adore travailler au pinceau plat (particulièrement avec la gamme Winsor & Newton Series 995 et H.J. White Taklon Series 950) et à l’acrylique (précisément avec les produits Heavy Body de la compagnie Golden) pour la sensation et les résultats qu’ils procurent.

Pinceaux et acrylique de marque Golden. Photo par Christian Bélanger

Lorsqu’il m’arrive de recourir au stylo-pinceau, je jongle entre le Pentel Art Brush Pen, le Pentel Arts Pocket Brush Pen, le Pentel Aquash Brush Pen et les Tombow Dual Brush Pen Art Markers.

Photo d'un pinceau "Pentel art brush pen". Photo par Christian Bélanger.
Pinceau « Pentel art brush pen ». Photo par Christian Bélanger.
Feutres-pinceaux de marque Tombow. Photo par Christian Bélanger.

Parlant de marqueurs, les Crayola (oui, les marqueurs pour enfants!) me sont indispensables; leur pointe large conique permettent aisément la réalisation de pleins et déliés. Pour les réalisations moins contrôlées et plus expressives, le Horizon Folded Pen me plaît énormément.

Les papiers

En ce qui concerne les papiers, j’ai un faible pour le papier kraft lorsque je travaille au pinceau plat puisqu’il est mi-teintes et se marie bien avec l’acrylique. D’autre part, j’apprécie les papiers Clairefontaine en général (blocs-notes Graf it, PaintON, etc.), et le bloc-notes Rhodia A4 N°18 (uni) pour le travail à la plume pointue et au Parallel Pen. Pour les pièces finales, je préconise le papier pour aquarelle pressé à froid à grain fin ou moyen (Canson XL, Arches, etc.), les papiers Saint-Armand, et le papier pour pastel noir Artagain® Série 400 de Strathmore.

 

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *