Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Exposition Horizons Azur

16 mars • 7:00 26 avril • 9:00

Gratuit

Exposition collective de la Société des calligraphes de Montréal

Du 16 mars au 28 avril 2019
Bibliothèque Webster, Université Concordia
1400 boul. de Maisonneuve ouest, Montréal, QC, H3G 1M8
L’exposition est accessible tous les jours et tous les soirs, 24/7.

Le thème pour cette exposition, Horizons azur, évoque naturellement le bleu si profond du ciel, et suggère aussi le calme, la tranquillité, l’espoir. Plusieurs exposants ont exploré la 3e dimension avec une boîte, un livre, du texte qui flotte au-dessus de la page.

Divers outils traditionnels et modernes sont aussi exposés : plumes et encres, bien sûr, mais aussi cola pens, tire lignes, cailloux et autres outils inusités qui auront servi à la création des œuvres exposées.

Un artiste fera une démonstration des divers outils et styles de calligraphie le jeudi 11 avril, de 18h à 19h30, dans la salle de séminaires de la bibliothèque Webster (LB-362).

Cette exposition souligne les 40 ans de la société, et nous sommes honorés que Concordia nous prête cet espace pour l’occasion.

Le logo de l’exposition a été créé par Lorna Mulligan.

Certaines œuvres sont à vendre. Pour plus d’information, veuillez contacter Saskia Latendresse, responsable de l’exposition.

Contacter Saskia Latendresse

Exposants

Aïcha Amrane
Suzanne Bossé Phillips
Claire Bourassa
Gilles Champagne
Marie-Ève Côté
Suzanne Dallaire
Joy Deneen (présidente de la Société des calligraphes de Montréal 2017-19)
Michèle Dorais
Paulette Dufresne
Kathy Feig
Denyse Francoeur
Louise Genest
Zahar Hela et Jean-Pierre Delage
Saskia Latendresse (organisatrice de l’exposition)
Yolande Lessard
Lorna Mulligan (créatrice du logo de l’exposition)
Brigite Papineau
Diane Rioux
Louise Robillard
Louise Rousseau
Inis Sansalone
Luc Saucier
Carole Scheffer
Musk Zhang
Marion Zimmer

Aïcha Amrane

Azul (2019), collection privée

Paroles de la chanson « La mémoire et la mer »
— Léo Ferré

Romaine personnalisée (gestuelle), collage avec encre acrylique turquoise et encre noire, automatic pen 1.5 mm et plume pointue sur papier Canson multi-médias, 44 cm x 28.8 cm.

Mot de l’artiste: L’Azur évoque pour moi la nostalgie de la Méditerranée.
J’ai voulu ici évoquer cette nostalgie par une marée de mots qui envahissent un espace fermé où est contenu « la mémoire de la mer » (un cœur ou de l’Afrique, selon ce que l’on veut y voir).
Le titre «  »Azul » » fait référence à la couleur « bleu » en espagnol mais aussi au « Salut » berbère (ma langue d’origine).
Voilà donc mon salut à l’Azur et au passé.

Suzanne Bossé Phillips

Le lac

Ô temps ! suspend ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
— Alphonse de Lamartine, Le Lac

Écriture personnelle, livre accordéon avec couverture rigide, acrylique, encre, feuille d’or sur papier vélin d’Arches (pages), et carton (couverture), 22,6 cm x 6,6 cm (fermé), 50 cm (ouvert).

Claire Bourassa

Je voudrais voir la mer! (2019), collection privée

Je voudrais voir la mer!
— Michel Rivard
ou simplement « mer » (en 42 langues : afrikaans, allemand, amharique (Éthiopie), anglais, arabe, chinois, coréen, créole haïtien, danois, espagnol, finnois, français, grec, hébreu, hindi, inuktituk, indonésien, islandais, italien, kalaallisut (Groenland), kasakh, laotien, letton, lituanien, malgache, maori, mongol, néerlandais, norvégien, ourdou (Pakistan), polonais, portugais, roumain, russe, swahili ( Tanzanie), slovène, tagalog (Philippines), tchèque, tok pisin (Nouvelle-Guinée), turc, vietnamien et zoulou

Caroline, chancelière, romaine et style libre, reproductions d’écritures asiatique et arabe, encre imperméable Speedball Super black, écoline et crayon de cire blanc, photocopie couleur laser, collage par medium mat  Papier mâché sur ballon en latex (avec socle en verre et miroir), 12 po x 10 po x 10 po.

Mot de l’artiste: Cette œuvre se veut un hommage à la chanson de Michel Rivard : « Je voudrais voir la mer ».
Afin de répondre au défi tridimensionnel, j’ai opté pour un globe terrestre représentant l’immensité de la mer. Le titre de la chanson est calligraphié en plusieurs langues sur les continents.
Les humains désirent tous voir la mer au moins une fois dans leur vie. Certains, plus chanceux, la verront à plusieurs reprises et c’est vraiment ce que je vous souhaite! Prenons soin de la mer! »

Gilles Champagne

Les Azurs (2019)

Écriture anglaise, Dr. Ph Martin’s Bleed Proof White sur papier d’art coloré Strathmore, 15,5 po x 12,5 po, collection privée.

Texte par Auguste Angellier, « Les azurs » (dans Anthologie de la poésie française):

Splendides reflets bleus des parois des glaciers,
Qui plongez dans une ombre aussi bleue et splendide,
Où les pâles azurs des cristaux, des aciers,
Se réfractent sans fin en un saphir limpide,
Où les argents, tantôt nacrés, tantôt lucides,
Près desquels les rayons de lune sont grossiers,
S’unissent, en des jeux féeriques et rapides,
À des bleus assombris, somptueux et princiers ;
Gouffre idéalement bleuâtre, gouffre étrange,
Et dans lequel la main invisible d’un ange
Sème encor des béryls et des aigues-marines,
Je connais, ô glaciers, un abîme plus doux,
Plus riche et frissonnant de clartés divines,
Dans l’azur d’yeux plus purs et plus profonds que vous.

Marie-Ève Côté

Rêve d’errance (2019), 65$

Laissez-moi rêver l’espace d’un instant que j’appartienne au vent…

Gothique fraktur personnalisée, Aquarelle à l’encre ecoline sur papier Canson pressé à froid, 7 po x 9 po.

Mot de l’artiste: L’oeuvre évoque un moment de liberté que se permet l’esprit, l’espace d’un court instant. L’arrière-plan aux couleurs pastels donnent une impression de légèreté, d’immensité, de douceur et de liberté absolue. La calligraphie gothique, bien que souvent perçu comme angulaire et rigide, a été personnalisée en s’inspirant de la gothique fraktur. Les légères arabesques viennent casser la rigidité de la gothique, tout en lui laissant conserver sa noblesse de caractère.

Suzanne Dallaire

Aube bleue (2019), collection privée

Tu entends soudain la pulsation du monde
déjà tu touches sa beauté inattendue
Dans ta bouche fondent les nuages
des ans de lutte et de nuées noires
où tu cherchais le passage
vers l’autre saison
et comme résonne étrangement l’aube
à l’horizon, enfin résonne ta vie
— Hélène Dorion, « Comme résonne la vie », éd. Bruno Doucey, 2018.

Écritures personnelles, collage, encre et peinture acryliques, gouache, sumi, sur papier de soie et papier Arches BFK Rives, 14 po x 11 po x 11 po.

Joy Deneen (présidente de la Société des calligraphes de Montréal 2017-19)

Pois Chiche (2019), collection privée

And now, let us believe in the long year that is given to us, new, untouched, and full of things that have never been.
— Rainer Maria Rilke (Letter to Clara Rilke, 1907)

Variation personnelle d’une écriture à la plume pointue, encre blanche, plume pointue sur papier fait main St. Armand, 14 cm x 28 cm.

Michèle Dorais

Horizons Azur (2018)

Capitales romaines : classique et organique, encre, crayons de couleur et graphite sur papier aquarelle, 37 x 25 cm, collection privée.

Mot de l’artiste: Cette composition sous forme d’affiche permet d’intégrer le classicisme des capitales romaines à ma vision du thème « Horizons Azur » en invitant le regard à plonger dans un paysage vallonné baignant dans la lumière diffractée du soleil.

Paulette Dufresne

Boîte aux lettres (2019) collection privée

Calligraphie contemporaine, encre sur papier Somerset, 15,5 cm x 15,5 cm x 17 cm.

Kathy Feig

Serenity (2019), 150$

Clouds…..Sky……Ocean

Capitales romaines, pigments, gouache et feuille d’or sur papier aquarelle auto-portant, 10,5 po 6,5 po 1,5 po

Mot de l’artiste: Dès que j’ai appris à écrire en deuxième année, j’ai été enchantée. J’ai rencontré un monde rempli de beauté, d’amour, de bonté et de joie. Je souhaite communiquer tout cela et plus encore à travers mon travail.
Pour moi, la calligraphie est l’étude de toute une vie dans une discipline simple et rigoureuse. Le geste de l’écriture formelle, en lui-même, est sacré pour moi.
Sans l’écriture, il n’y aurait pas de civilisation telle que nous la connaissons. Écrire est une forme d’art ancienne, noble et sacrée à la portée de tous. Kathy Feig, Dunham, Quebec (traduction Diane Rioux)

Denyse Francoeur

J’ai épousé la mer (2019), collection privée

J’ai épousé la mer cette nuit
À l’heure où la côte s’éclaire
La mer ne m’a rien demandé
Ni d’où je viens
Ni qui j’ai aimé
Elle a rempli ma bouche de sel
Et mon esprit de silence
— Jean Autissier, 1632

Écriture personnelle, techniques de reliure, collage et enluminure, encre sumi, feuilles d’or 23k et fil ciré Papier japonais sur papier St-Armand, papier marbré fait main et papier Arches Textwove, 8 po x 4,5 po.

Mot de l’artiste: Toujours dans le plaisir de créer je tends à marier différentes techniques anciennes et nouvelles. L’enluminure, la calligraphie et la reliure. Je me suis laissée inspirer et bercer par le texte, le choix des papiers et des matériaux, afin de réaliser ce livre d’artiste.

Louise Genest

Horizons (2019), collection privée

Texte, recto des pages :
Où qu’il aille, d’où qu’il vienne
L’oiseau […]
Ne laisse aucune trace
Pourtant, jamais,
Il ne perd son chemin.
Dogen Zenji
Poèmes zen de Maître Dogen, Ed. Albin Michel

Texte, verso des pages :
Bleu ciel, bleu acier, bleu de prusse, bleu nuit, bleu azur, bleu horizon, bleu cobalt, bleu de méthyle, bleu givré, bleu minéral, bleu pétrole, bleu roi, bleu marine, bleu paon, bleu électrique, bleu saphir, bleu outremer, bleu persan, bleu Tiffany, bleu égyptien, bleu maya, bleu d’indanthrène, bleu canard, bleu de manganèse, bleu myosotis, bleu indigo, bleu céruléum, bleu de Flandres, bleu de Sèvres, bleu cendré.

Anglaise, Neuland, écriture gestuelle et personnelle, livre objet: encre acrylique, encre laquée, peinture acrylique, blanc sur papier Lana Antique de Fabriano, fils de lin, et carton pur chiffon sans acide, 10 cm x 28 cm x 16,5 cm.

Zahar Hela et Jean-Pierre Delage

Souffle (2019), collection privée

Lettres arabesques, composition calligraphique et techniques mixtes, encre sur papier aquarelle, 20 po x 12 po.

Mot des artistes: Les artistes Jean-Pierre Delage, photographe et Hela Zahar, calligraphe explorent chacun à leur manière l’art du mouvement de la lumière et de l’écriture lors de leurs voyages ensemble. Exprimé de nombreuses façons par la vitesse et la gestualité, ce mouvement photographique inspire la composition calligraphique, qui résonne en contrepoint de l’image. Cette rencontre entre des écritures en mouvement s’imprime et se trace le temps de leur souffle.

Saskia Latendresse (organisatrice de l’exposition)

Deep Blue Sky par Saskia Latendresse

Deep Blue Sky (2019), 150$

I look up in the deep blue sky and see the breadth of life

Écriture cursive en fil plaqué argent anti-ternissant sur papier népalais, 8 po x 11,75 po x 1 po, 150$

Mot de l’artiste: Le ciel entre le jour et la nuit est d’un bleu profond, méditatif, qui commande le respect. C’est mon inspiration pour cette oeuvre. Je fais de la calligraphie depuis l’adolescence. Depuis une dizaine d’années, j’ai poussé mon apprentissage à travers de multiple ateliers avec des maîtres de Montréal et d’ailleurs. Ces derniers temps, j’aime jouer avec le dépouillement, laisser l’espace négatif former un équilibre avec les lettres.

Yolande Lessard

La mer (2019), 150$

Loin des grands rochers noirs que baise la marée,
La mer calme, la mer au murmure endormeur,
Au large, tout là-bas, lente s’est retirée,
Et son sanglot d’amour dans l’air du soir se meurt.La mer fauve, la mer vierge, la mer sauvage,
Au profond de son lit de nacre inviolé
Redescend, pour dormir, loin, bien loin du rivage,
Sous le seul regard pur du doux ciel étoilé.La mer aime le ciel: c’est pour mieux lui redire,
À l’écart, en secret, son immense tourment,
Que la fauve amoureuse, au large se retire,
Dans son lit de corail, d’ambre et de diamant.Et la brise n’apporte à la terre jalouse,
Qu’un souffle chuchoteur, vague, délicieux:
L’âme des océans frémit comme une épouse
Sous le chaste baiser des impassibles cieux.
— Nérée Beauchemin (1850-1931)

 

Cursive romaine, Lavis et masque aquarelle, gouache, plume pointue, tire-ligne sur papier Moulin du Roy, 6,75 x po x 9 po x 11,5 po.

Mot de l’artiste: Inspirée du très beau poème de Nérée Beauchemin «La mer» l’oeuvre comprend deux parties qui font contraste accentuant la différence de luminosité entre les parties claires et sombres de l’oeuvre: la section du haut représente la mer, le ciel et l’horizon; la section du bas représente les rochers et les récifs.
L’artiste a utilisé l’aquarelle pour reproduire la luminosité et la transparence des éléments comme le ciel et l’eau. L’horizontalité de l’oeuvre et la couleur bleu évoquent le calme et la sérénité. La troisième dimension est rendue par le cercle symbolisant l’horizon et le ciel infini.
La cursive romaine a été choisie pour son aspect aérien, ces lettres aux formes arrondies au tracé libre et léger calligraphiées d’un geste fluide. Cette écriture offre une grande liberté de mouvement. Les longs traits ascendants et l’entrelacement des hampes viennent simuler l’écume des vagues s’échouant sur les récifs.

Lorna Mulligan (créatrice du logo de l’exposition)

Shouts and Whispers, Into the Blue (Cris et chuchotements, vers le bleu) (2019), 300$

Shouts and whispers into the blue (cris et chuchotements, vers le bleu)
Snaking downwards into the depths (descendant les pentes vers les profondeurs)
Threaten with multiple pitfalls (menacent avec les multiples pièges)
Deep beneath the rocks (au fond des rochers)
Like a profile looking out to sea (comme un profil donnant sur la mer)
Quiet dignity (une dignité tranquille)
Granite slopes of massive scale (pentes de granit de taille immense)
Always looking out (regardant toujours au loin)

Majuscules personnelles, plume pointue et peinture aquarelle et acrylique sur papier St-Armand fait main, plié et transformé en livre avec des anneaux en cuivre et de la reliure simple,  11,5 cm x 30 cm x 13 cm (ouvert).

Mot de l’artiste: Ce petit livre parle d’une section de la côte ouest de Cornouailles, en Angleterre. Ce paysage est parsemé de ruines de mines d’étain et de cuivre, les vestiges de l’activité de son passé industriel. Les chemins côtiers sont maintenant calmes, mais on ne peut qu’imaginer à quel point le bruit de ces machines aurait été assourdissant. Les textes qu’on voit dans Shouts and Whispers, into the Blue (Cris et chuchotements, vers le bleu) sont composés des descriptions partielles et des impressions personnelles que j’ai composées en marchant le long de ces chemins. La couleur, le trait gestuel et les mots se rencontrent pour décrire les falaises remplies de mines, pour ensuite se dissoudre avec la même instabilité que l’eau.

Brigite Papineau

Un regard perdu (2019), 350$

L’horizon azur ne connait pas sa limite, il n’est pas tangible à mes idées
Une étendue de questionnements. Un regard perdu dans mes pensées.
Qui est celui qui me regarde là-bas, de l’autre côté ? Que retrouverais-je derrière ?
La limite n’est pas vue à l’horizon azur.
Je disparais dans cet espace infini.
Seuls les voyants connaissent cet horizon sans fin.

Écriture d’inspiration personnelle, anglaise personnalisée, gouache, aquarelle, gravure sur verre, sur carton bristol, 12 po x 18 po.

Mot de l’artiste: Depuis quelques mois, les mots m’inspirent des textes qui se transforment en écriture calligraphique. Les formes classiques ou plus contemporaines s’unissent pour transporter l’état de mes pensées et de ma graphie.
Ils ne font plus qu’un.

Diane Rioux

Nos jours et nos nuits (2019), collection privée

La succession des solstices et des équinoxes raconte le voyage du soleil sur l’horizon de notre ciel nordique et compose à l’infini nos jours et nos nuits vers un horizon temporel invisible à nos yeux. — Serge Goyette

Italique contemporaine, techniques de pliage et collage, peinture acrylique et Gelly Roll sur papier Fabriano, 24 cm x 30 cm x 28 cm.

Mot de l’artiste: Nos jours et nos nuits d’été se suivent devant l’horizon immense où les bleus de la mer et du ciel se touchent. À partir du solstice d’été jusqu’à l’équinoxe d’automne on observe d’un jour à l’autre le voyage du soleil sur l’horizon. À mesure que mon travail avançait, l’idée des voiles s’est imposée d’elle-même et est venue ajouter une troisième dimension.

Louise Robillard

Rêve bleu (2019), 150$

Je veux coucher auprès du ciel
Et, voisin des clochers, écouter en rêvant
Leurs hymnes solennels emportés par le vent.
Je verrai les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité,
Et les grands ciels qui font rêver d’éternité.
Il est doux, à travers les brumes, de voir naître
L’étoile dans l’azur, la lampe à la fenêtre,
Les fleuves de charbon monter au firmament
Et la lune verser son pâle enchantement.
Alors je rêverai des horizons bleuâtres.
— Extrait du poème « Paysage » de Baudelaire, dans Les Fleurs du Mal

Écriture personnelle, collage, marouflage, encre, gouache, sumi et pipette sur papier washi pour collage et Papier St-Armand marouflé sur bois, 8 po x 8 po.

Mot de l’artiste: D’un médium à l’autre, l’art ponctue depuis toujours ma route. La découverte de la calligraphie contemporaine a fait naître en moi une passion qui me permet de dévoiler mon univers, en invitant les mots, les images et les émotions à sortir de mon imaginaire pour se déposer sur le papier.

Louise Rousseau

Qu’en est-il de l’horizon! (2019), collection privée

Encre acrylique sur papier St Armand, 7 po x 8,5 x po x 7 po.

Inis Sansalone

No title (2019), collection privée

Between two worlds life hovers like a star twixt night and morn upon the horizon’s edge.
— Lord Byron, from Don Juan, Canto XVI

Écriture personnelle, capitales romaines, techniques de gauffrage et collage, encre Sumi, encre Monteverde Horizon Blue, palette or métallique de Finetec sur papier fait-main de la Papeterie St-Armand, 13 cm x 36 cm (déplié).

Mot de l’artiste: Mon intention était de créer une œuvre autoportante qui permet au texte d’être vu d’un bout à l’autre de plusieurs panneaux. J’ai voulu faire en sorte que l’arrière-plan reflète la continuité du temps; le ciel illuminé, invisible à l’œil dans la lumière du jour. Dans une citation répétée d’un bout à l’autre des panneaux, la calligraphie personnelle représente la permanence voilée des mots à travers le temps. L’embossage a été ajouté pour inclure la lune toujours présente, culminant dans sa plénitude sur le panneau final. La teinture naturelle intégrée au papier fait main que j’ai trouvé complète l’intention du texte. — traduction Diane Rioux

Luc Saucier

Diane, Séléné (2019), $400

Diane, Séléné, lune de beau métal,
Qui reflète vers nous, ta face déserte,
Dans l’immortel ennui du calme sidéral,
Le regret d’un soleil dont nous pleurons la perte.

Ô lune, je t’en veux de ta limpidité
Injurieuse au trouble vain des pauvres âmes,
Et mon coeur, toujours las et toujours agité,
Aspire vers la paix de ta nocturne flamme.

— Jean de la Ville de Mirmont (1886-1914), tiré de son recueil poétique intitulé L’Horizon chimérique

Variation sur l’Anglaise, pointe Hunt no. 22, encre blanche Dr Martin’s, gouache Winsor & Newton bleu céruléen, or blanc sur mordant synthétique sur papier noir Tiziano, 9,75 po x 16 po.

Mot de l’artiste: À l’image de ce poème, la calligraphie exprime la douceur de la lune dans un ciel de nuit entre les tons de blanc et de bleu.

Encadrement : Galerie Vanier, 176 Boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, Beloeil, QC.

Carole Scheffer

Telling The TRUTH (2019), 450$

Texte: “I’m innocent of this charge…I’m telling the truth…This is a circus…Sometimes I had too many beers…I liked beer. I still like beer. But I never drank beer to the point of blacking out and I never sexually assaulted anyone…this is a circus.”
— Quote: Judge Brett Kavanaugh

“He put his hand over my mouth…I was afraid he would accidentally kill me… one hundred percent. … the laugh…the uproarious laughter…. They were laughing with each other at my expense…”
— Quote: Dr. Christine Blasey-Ford »

Écriture personnelle, romaine, « parallel pen », acrylique, encre sumi, aquarelle et washi tape.

Mot de l’artiste: Le thème suggère le calme, la tranquillité, l’espoir, l’infini d’un ciel sans nuage, l’attirance hypnotique d’une mer calme.
Mais regardez bien.
Sur un fond azur turbulent, les mots présentent des extraits des témoignages du Juge Brett Kavanaugh et de Dr. Christine Blasey-Ford lors des entrevues au Sénat américain en 2018. Un système bien ancré de privilèges d’hommes blancs aisés, qui vise à se perpétuer, a facilement noyé la modeste voix affirmant, sans équivoque, la vérité de son agression.
Cette expérience traumatique, exposée avec grande réticence, a été engloutie dans le surréel horizon des événements, alors que le calme se rétablissait lentement comme si l’incident n’avait jamais existé.

Musk Zhang

Rappel d’espoir (2019), collection privée

La nuit nous apporte la lumière de création et de l’espoir à réaliser nos rêves. (Musk Zhang)

Hope is the thing with Feathers that perches in the Soul,
and sings the tunes without the words, and never stops at all.
(Emily Dickinson)

No reniego de mi naturaleza, no reniego de mis elecciones, de todos modos he sido afortunada. (Frida Khalo)

La lumière douce du matin attise l’espoir,
la lumière harmonieuse de la fin du jour suscite le recueillement. (Pierre Vallée)

Hope always takes you further than you wanted to go. (Ernst Jünger 1895-1998)

Partout et toujours, cherche sans te lasser le remède qui soulage, sème l’espoir : ça vivifie et ton amour peut faire des miracles. (Soeur Emmanuelle)

Monographie (couverture), aquarelle, collage, reliure à la main, plume, porte-plume oblique, pinceaux, aquarelle, encres Pearl Ex, gomme arabique sur papier pur coton, carton noir, fils à reliure, 15 cm (fermé) x 11 cm (fermé) x 7 mm (fermé).

Mot de l’artiste: Un proverbe chinois dit qu’avec une petite étincelle, on peut allumer toute la prairie. L’amour et l’espoir, deux choses qui caressent notre âme. Ce sont mes étincelles pour la vie.
1. Découpage carton et papier pour fabriquer le cahier
2. Folios pliés à la main
3. Recherche de citations et mise en page du design
4. Peindre les fonds en aquarelle avec des pinceaux
5. Tailler un gabarit qui servira à découper les fonds colorés
6. Brouillons et écrire sur les feuilles
7. Collage sur le cahier »

Marion Zimmer

Coming Home (2018), collection privée

You have come home to find what you already have
— Aphorisme bouddhiste

Calligraphie anglaise et capitales romaines, techniques de collage, gouache, charbon, plume Brause, aquarelle, colle, et gouache argentée sur papier de couleur, 13,5 po x 7,5 po.

Mot de l’artiste: Je prends du recul sur une pièce que j’ai faite il y a des années et j’y vois mon amour pour la calligraphie et la chance d’explorer différentes techniques avec divers outils.
Ce qui m’apporte le plus de plaisir est la joie qui est apparente non seulement dans l’écriture mais dans la pièce en son entièreté.
Elle est remplie de couleurs et de mouvements ascendants.

Détails

Début :
16 mars • 7:00
Fin :
26 avril • 9:00
Prix :
Gratuit
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

La Société des calligraphes

Lieu

Bibliothèque Webster, Université Concordia
1400 Boulevard de Maisonneuve Ouest
Montréal, QC H3G 1M8 Canada
+ Google Map